Une action départementale de prévention sur le styrène est en cours en Charente Maritime, conduite par la Direccte, en partenariat avec la Carsat et les Services de Santé au Travail (SST), à savoir l’APAS 17 et le STAS.

La liste des entreprises concernées par l’utilisation du styrène a été établie par codes risques et NAF, et comprend essentiellement les activités de construction et de réparation du nautisme.

L’exposition au styrène peut avoir des effets aigus et chroniques sur la santé des travailleurs (ototoxiques, neurotoxiques, etc…)

Le styrène est classé :

  • reprotoxique catégorie 2 (H361d : Susceptible de nuire au fœtus) par l’Union Européenne
  • 2A (cancérogène probable pour les humains) par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer)

Après avis de l’ANSES, le ministère du travail a fixé de nouvelles valeurs limites d’exposition professionnelles (VLEP) réglementaires, d’abord indicatives, puis devenues contraignantes au 1er Janvier 2019 :

Une VLEP 8 heures de 100 mg/m3 (23,3 ppm) (antérieurement 215 mg/m3)

Une nouvelle Valeur Limite d’exposition Court Terme (VLCT) de 200 mg/m3 (46,6 ppm)

 

Les entreprises ont été informées par un courrier, en décembre 2018, de la venue des binômes ou trinômes (SST / Direccte / Carsat), en vue de remplir des questionnaires établis par le groupe de travail.

À l’issue des visites effectuées dans les entreprises concernées des statistiques anonymisées ont été réalisées.

Une présentation synthétique de l’action a été organisée par la Fédération des Industries Nautiques (FIN), à l’occasion du Grand Pavois de la Rochelle en septembre 2019.

Les premiers résultats statistiques anonymisés vont être présentés courant novembre 2019 à toutes les entreprises ayant participé à l’action, avec un focus sur des points de vigilance mis en évidence lors des premières visites.

Une seconde visite sera effectuée par le groupe de travail en 2020.